MB.

Michel BRAEKMAN
conservateur-restaurateur
armes anciennes ; armes à feu et armes blanches

MB Couteaux

Comme toute passion, la passion de la coutellerie est dévorante !

Je me suis lancé dans la fabrication de couteaux en 2010. De l'assemblage de couteaux en kits à la réalisation de A à Z depuis 2015 ans, que de chemins parcourus !

Ainsi, j’ai créé 4 modèles uniques de couteaux pliants : le criquet, le vigneron, le mousqueton et le p'tit mousqueton. Je travaille selon deux axes, soit selon mon inspiration, soit selon les désirs de mes clients. Souvent, ces deux axes se confondent pour la plus grande joie de chacun !

Je continue aussi d'habiller des lames japonaises pour la cuisine, tant je suis fasciné par la qualité et la beauté de ces lames.

Soucieux de toujours plus de précision et de qualité, je me suis équipé d'un microscope, d'un micromoteur à turbine et d’une installation de stabilisation sous vacuum.

Je vous invite à découvrir mes créations ci-dessous et, si l'envie vous vient d'une commande personnalisée, n'hésitez-pas à visiter mon autre site MBcouteaux et à me contacter.

J'espère que vous aurez autant de plaisir à posséder une de mes créations, que j'aurai eu de plaisir à la réaliser !

Enfin, vous trouverez en bas de cette page, quelques étapes de la fabrication d’un couteau pliant suivi de quelques conseils sur l’aiguisage.

1. Modélisation 3D et plans 2D

2. Découpe et perçages

3. Onglage et émouturage de la lame

4. Guillochage, trempe et revenu

5. Trempe des ressorts et ajustage du mécanisme

6. Stabilisation des plaquettes

7. Découpe et ajustage des plaquettes

8. Finition et assemblage

Actuellement, j’utilise le matériel Tormek. Avec la meule T4, je dégrossi à la pierre à eau (grain 250 puis 1000), puis avec la meule T8 d’un diamètre plus grand et au diamant (extra fine), je donne un fini ultra doux. Quand je me déplace, je prends la meule T2.

J’ai tous les posages et accessoires pour aiguiser les ciseaux, les ciseaux à bois et les gouges de sculpteur.

Je peux également aiguiser les forets à 4 biseaux (2 détalonnages sur les deux autres biseaux). L’extrémité du foret devient une pointe à 4 facettes. Ce profil réduit la force de poussée nécessaire, l’échauffement et le foret perce sans chasser.

Comment retrouver l’angle d’aiguisage originel ?

Comme on peut le voir sur le tableau ci-dessus, l’aiguisage régulier avec un fusil permet de conserver un tranchant, mais petit à petit l’angle s’ouvre car le fusil ne parvient pas à travailler sur toute la hauteur du tranchant. Il est alors nécessaire de passer sur la machine Tormek pour retrouver l’angle de tranchant initial.

Contact

Michel BRAEKMAN

Grand-Rue 11
CH-2416 Les Brenets

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Ce formulaire est sécurisé et les données sont conservées de manière confidentielle.

© 2021 by Michel Braekman

Mise à jour du site : 10.11.2021

Website made with love by PandaDesign